mardi 3 octobre 2017

18-1981-1998 Groupe Electrogéloz


    Ma petite carrière dans le groupe Electrogeloz, arrivée comme simple Gélatineur le 11 mai 1981, j'avais été embauché pour remplacer le responsable de la gélatine, malgré les protestations de plusieurs anciens de la boite.
Après un an de formation par MrTiruel avant son départ à la retraite, d'ailleurs avec sa femme qui travaillait, dans un autre atelier.
Enfin le premier mai 1982 je suis devenu responsable du service de la gélatinographie, pour arrondir les angles avec les anciens, monsieur Moreau "le malin" avait créé un nouvel organigramme et donné une prime aux plus anciens il y avait donc le chef de service, le chef d'atelier et les responsables d'équipes comme ça tout le monde était satisfait.
Malheureusement cinq ans après en 1987, le service gélatine perdant beaucoup de marcher, à cause des nouvelles technologies plus rapides, comme la photocopie, grand-format et la copie couleur.
En juillet 1987 mon Patron monsieur Moreau et son fils Frédéric,  m'avaient confiés la gestion du service photocopies, d'un nouvel atelier, qu'ils  allaient ouvrir à la Défense.



Histoire d'un lieu

J'avais été envoyé en stage, pendant la durée des travaux de cette nouvelle unité, dans plusieurs sociétés,  (Rank-Xérok, Kadak, Canon, Konica e t c)
Une dernière formation sur le site du fils de mon Patron Frédéric, pour la plus compliquée des machines la Xerox 2020, cette machine proposait l'agrandissement et la réduction de document à divers échelles dur dur, "moi le nul en calcul" mais bon, après deux jours avec les opérateurs j'avais réussi à comprendre le fonctionnement et les bases de calcul qui étaient toujours les mêmes
je pourrais même dire que c'est grâce à cette machine, si je n'avais pas été viré plutôt, car elle demandait de comprendre parfaitement son principe de calcul pour les échelles de plans.





Fin 1997, monsieur Moreau avait eu un grave problème de santé, qui l'obligeait à être moins présent sur le site de la défense, pas de chance pour moi ce fut Christian Moreau qui reprit la direction générale du site je ne pouvais pas l'encadrer et c'était réciproque il y avait aucun doute alors, il avait tout fait pour me dégoutter et me faire partir de mon propre chef, j'ai tenu bon.

un témoignage, preuve que je n'étais pas un nul moi ! ! !

Jean-Guilcher

Un stagiaire et futur commercial de Défigraphe, Electrogéloz


Après avoir formé deux jeunes il m'avait  viré et remplacé par eux un de nuit un de jour avec mon salaire il se payait deux mecs pas mal non.
J'avais réussi à faire rentrer le syndicaliste dans le groupe, des élections avaient eu lieu forcement truqué, mais grâce moi mes collègues étaient protégés de ce tyran.
Au mois de février 1998 j'avais reçu une convocation de sanction pour fautes graves "à bon"en fait ce pourrit de Christian avait trouvé un prétexte pour me virer sans indemnité, c'était sans compter sur le syndicat qui avait menacé de faire payer très chère à la boite si j'étais viré après 17 ans de bon et loyaux service, sans contre-partie.
Christian Moreau n'était pas venu à la confrontation, mais son frère Frédérique, accompagné du D R H  monsieur Roué, ils m'avaient signifié que, attendu de mes états de service il avait été décidé de ne  pas me licencier pour fautes graves, mais pour raisons économiques, avec trois autres de mes collègues, en contre partie j'avais signé un contrat appelé de "convention de conversion"en claire je m'inscrivais à l'A N P E aujourd'hui Pole-Emploi aussi nul que    l'A N P E.


Avant la fin de la convention de conversion qui consistait pour moi à chercher du boulot ailleurs sans compter sur ce machin l' A N P E, donc après la convention de conversion, j'avais fait un stage inutile pour créer mon C V que comme tout le monde j'avais envoyé à une centaine d'entreprises, dont j'étais sur ne pas avoir de réponse en tout cas favorable, je m'étais inscrit dans plusieurs agences leur réponse toujours la même, trop qualifié et puis miracle après un vrai, mois de chômage, le fils d'une collègue de ma femme m'avait fait rentrer à Roissy C D G dans une entreprise d'assistance de personnes à mobilité réduite.
Si tu fais du mal, un jour tu devras payer, "il avait payé".
Christian Moreau, avait fait un A V C il est aujourd'hui handicapé, m'avait t'ont rapporté (justice, Justice), j'aurais vraiment aimé le retrouver sur ma chaise roulante d'assistant et enfin pouvoir lui dire, tu as vu quand tu fais des vacheries aux gens un jour ou l'autre ça te retombe sur ta sale gueule...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire