vendredi 13 octobre 2017

08-Passage obligé vers la majorité

Passage obligé vers la majorité 



Le samedi après midi, le Dimanche matin travail à l'épicerie de Dédé et Suzanne,
Ouvrier qualifier la journée,  le soir  deux heures de petits boulots, par ci par là.
Chez moi j'était devenu muet, juste bonjour, bonsoir, merci, au revoir, je n'en pouvais plus des injustices contre moi, mes affaires que je m'achetais avec mes heures  après le boulot, je les retrouvaient sur le dos de mes frangins, je devais laver et repasser mes affaires, je ne peu absolument pas marquer toute les vexations que j'avais subis, alors franchement j'étais devenu un inconnu, alors il était temps que je parte.
 Le père décédé le 18 Octobre 1971
La mère avec le dernier, enfin Patrick onzième
*********
Est décédée le 26 mai 2012

Enfin l'armée j'y suis allée en courant {enfin presque}, la veille pas un mot j'ai préparé un bardât de mes affaires préférés j'ai laissé le reste, le matin je suis parti sans regret, très tôt personne était levé personne pour pleurer mon départ la haine, pas grave le cœur lourd je suis arrivée à la gare de Lyon, avec mon billet de transport de l'armée payé par l'état ..

Mon service militaire de Novembre 1964 à Février 1966
 Soldat coiffeur

L'armée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire